Victoryne Moqkeuz Eructeuse

Inspiration expulsion

29 août 2016

Fatiha Boudjahlat

Classé dans : Pour vous les femmes !,tout est politique — eructeuse @ 14 h 50 min

A propos des deux cas de femmes voilées expulsées de la plage et d’un restaurant : je ne conteste pas le fait qu’il peut y avoir discrimination. Voici juste quelques réflexions sur certaines réactions qui sont dangereuses.

Ce qu’il y a de fascinant, c’est la construction méthodique de la figure raciale de l’opprimée. Accès à la plage et aux loisirs refusés à la femme voilée? C’est le rappel des plages interdites aux Noirs en Afrique du Sud sous l’apartheid. Refus de servir les deux jeunes filles dans un restaurant? C’est le rappel des lois de ségrégation aux USA.

L’analogie anhistorique est créée de toute pièce, grâce aux réactions sans discernement de personnes à bout, comme ce restaurateur, dont je me demande comment il a été amené à aborder ce sujet. Certains médias, la sénatrice Benbassa, le CCIF, Plenel etc, ne cessent de comparer la situation actuelle au sort réservé aux Juifs dans les années Trente. C’est terriblement habile.

1) La « race » musulmane est créée et comparée à la « race » noire ou juive. Il y a là une essentialisation qui piège les musulmans qui n’optent pas pour la pratique rigoriste et sont pourtant enrôlés.

2) La pratique rigoriste devient un signe de ralliement solidaire, la base de revendication de liberté et d’égalité. Elle prend une dimension identitaire. La communauté se soude donc autour de symboles qu’elle ne reconnaissait même pas.

3) Escamoter la pratique religieuse rétrograde pour en venir à un discours sur les …libertés civiles, comme dans les années 60 aux USA. C’est au nom de la liberté que les islamistes ne mobilisent et au nom de cette liberté que leurs idiots utiles les soutiennent. C’est ainsi que le féminisme est retourné contre les femmes. Les islamistes, qui haïssent les femmes, prétendent défendre leurs droits. Eux qui parlent et méprisent ce particularisme occidental que sont les droits, les libertés et la dignité des femmes, les voilà en usant et les réclamant.

4) La France serait donc un pays raciste puisqu’ « islamophobe », ce sont les USA d’avant Kennedy, c’est la France anti-dreyfusarde. Les femmes victimes sont un mélange de Dreyfus et de Rosa Parks. Les médias anglo-saxons donnent cette image. On oublie l’islam, seul existe maintenant l’islamisme, et il est une race. Persécutée par un Etat hostile, comme les Noirs le furent par les lois ségrégatives.

5) la figure attendrissante de la femme, éternelle victime… alors que le voilement est un choix qui fait d’elle l’agent et l’acteur de sa propre stigmatisation, et de son aliénation.

Les Français réagissaient avec trop de dignité, ne s’adonnaient pas à la vengeance, à des actes hostiles. Cela ne pouvait convenir au CCIF et autres, qui ont besoin de jouer les victimes pour déguiser leur prosélytisme et leur activisme politique et religieux. Il y a un testing géant en ce moment, des provocations par des militantes, et des personnes qui tombent dans leur piège.

Il faut tenir bon, ne pas inciter au racisme (c’est exactement ce que souhaiteraient les islamistes pour justifier leur propagande). Il faut rester fermes sur nos principes, garder notre liberté d’expression pour critiquer sans concession le voile ou le burkini, mais ne pas créer de situations où les islamistes peuvent se victimiser et étendre leur influence. 
C’est à mes yeux, être français et républicain.

 

24 décembre 2013

Allo quoi mais je lis Elle…

Classé dans : Le sexisme se porte entre deux boules,Pour vous les femmes ! — eructeuse @ 6 h 33 min

Barbie Delbert (1)

Ceci est une publicité d’un libraire d’AGEN, le pruneau qui pense, qui omet de dire que la littérature à l’eau de boudin se porte bien, (blogs compris, un régal) ah Harlequin ! La collection qui vous étreint, elle en a fait pleurer des mamans de Barbie, comment les blondes ignorantes ? M’enfin, comment crois-tu qu’elle choisit son shampooing, notre humoriste shampouineuse nationale de la téléréalité, brune comme un pruneau d’Agen ? En lisant les pub des magazines !

Le pauvre libraire c’est retrouvé avec une manif de féministe devant sa porte, (je vais  me renseigner pour savoir si ça a saigné), qui n’ont pas apprécié son humour ! Quand on pense qu’il y a des livres qui sont moins chers que des rouge à lèvres, mais où va le monde, ma brave dame ?

Qui pense à la pauvre ménagère qui passe son temps à compter pour boucler ses fins de mois, elle aimerait peut-être avoir du temps pour lire… 

 

Méfi au Coucou Gris - Carlotti |
Valreymont |
Gutsyflower |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Ibtissame AZZAOUI
| Adelaidecitynews15
| UMP Aix en Provence