Victoryne Moqkeuz Eructeuse

Inspiration expulsion

24 août 2013

LA CHASSE AUX HOMO DE QUI POUTINE EST-IL LE FILS ?

Classé dans : le temps de la colère — eructeuse @ 8 h 14 min

LA CHASSE AUX HOMO DE QUI POUTINE EST-IL LE FILS ? dans le temps de la colère sachsenhausen-prisoners1-300x200

Prisonniers homosexuels du camp de concentration de Sachsenhauer. 

19 août 2013

ça Valls sec !

Classé dans : le temps de la colère — eructeuse @ 19 h 05 min
Image de prévisualisation YouTube

 

26 juillet 2013

L’IMMORALITE DU CAPITALISME NE FAIT AUCUN DOUTE

Classé dans : le temps de la colère — eructeuse @ 14 h 06 min

L'IMMORALITE DU CAPITALISME NE FAIT AUCUN DOUTE dans le temps de la colère misere

Avec le petit père des riches

 riche-et-pauvre dans le temps de la colère

nous avons vu nos années de cotisation rallongées

nos avons vu la dé-côte s’installer

nous avons vu les inégalités homme femme se perpétuer jusqu’à la mort, 

mais cela ne suffisait pas, 

avec les socialistes, ce sera crève tout de suite car le MEDEF a donné ses ordres

car Bruxelles a donné ses ordres

car le capitalisme est un cannibalisme qui en veut à ta peau quand tu ne lui rapportes plus rien !!!

1069330_10200922334517981_54001874_n-300x199

retraite

je ne dirai qu’un mot RÉVOLUTION !

et je rappelle à tous nos lecteurs que lors des manifs contre les retraites où six millions de personnes sont descendues dans la rue, la chiasse fasciste qui prône la France aux français n’a jamais soutenu la lutte des travailleurs des travailleurs etc…

COUCOU ALAIN

Classé dans : le temps de la colère — eructeuse @ 10 h 21 min

pour illustrer ce que je te disais sur le vent ! fraternellement !

COUCOU ALAIN dans le temps de la colère meluch2

24 juillet 2013

Ils ont tué Jaurès

Classé dans : le temps de la colère — eructeuse @ 15 h 17 min

Ils ont tué Jaurès dans le temps de la colère jaures

Fête de l’Humanité 2013Pour l’ouverture de la Fête, les Amis de l’Huma ont choisi d’inviter l’acteur Jean-Claude Drouot pour interpréter la pièce, Jaurès la voix, d’André Benedetto.

Par ici la billetterie

Ouvrir la fête de son journal avec Jaurès, ce n’est pas un rituel, encore moins une obligation, c’est un plaisir de l’esprit et du cœur ! Les Amis de l’Huma invitent à une soirée, dès le début de la Fête de septembre – un vendredi 13, porte-bonheur ! –, où le tragique de l’assassinat du tribun socialiste, il y aura cent ans l’an prochain, voisinera avec l’entrain des textes qui le chantent. On ne pleure pas Jaurès, on le préfère vivant dans ses œuvres, comme le propose Charles Silvestre, responsable de l’association, dans son livre qui sort à la Fête avec un titre prometteur,la Victoire de Jaurès, aux éditions Privat.

Jaurès la voix, d’André Benedetto, donne au 31 juillet 1914, à son issue terrible – celle des coups de feu de Raoul Villain au café du Croissant –, la dimension d’un drame avec son unité de temps et de lieu. Rarement on a peint de façon aussi profonde et poignante ce qui s’est passé ce jour-là, l’ambiance de la ville, l’hystérie des va-t-en guerre, les préparatifs des cabinets gouvernementaux et l’incroyable lucidité du fondateur del’Humanité. Un grand acteur, Jean-Claude Drouot, déjà connu pour la Valise de Jaurès, a accepté de s’en faire l’interprète.

C’est en 2005, sur le tournage du docu-fiction la Séparation, réalisé par François Hanss, dans lequel l’acteur incarnait un Jaurès plein de vigueur à la tribune, que débute pour Jean-Claude Drouot son aventure aux côtés de cette figure historique. Selon lui, Jaurès est « l’homme des convictions. Sa voix est une lucarne vers une espérance possible, une humanité qui n’est pas encore à son zénith et pour la réussite de laquelle il faut lutter ».

Lorsqu’on l’interroge sur le choix de cette pièce et la lecture qu’il en fait, il avoue nourrir un profond respect pour le poète Benedetto, qui n’est pas un auteur « tiède », mais qui au contraire emplit son écriture de l’admiration qu’il portait au fondateur du journal l’Humanité. Se défendant de théâtraliser cette lecture, Jean-Claude Drouot affirme avec modestie que ce refus justifie complètement son choix d’être acteur : « En étant l’instrument d’une parole comme la sienne, j’ai le sentiment de remplir le rôle social et humain que je me suis promis de cultiver tout au long de ma vie. » Quant à sa position en ouverture de la Fête, il confie être très heureux de cette responsabilité qui lui est conférée, tout en ayant « bien conscience de l’importance de l’admiration générale pour cet homme ».

Après cette séquence tragique, on enchaînera avec les Grandes Bouches, le groupe musical et vocal de Toulouse, qui chante Jaurès, le Pourquoi ont-ils tué Jaurès de Jacques Brel, la Carmagnole que le tribun a entonnée spontanément debout sur une table lors de l’inauguration de la Verrerie ouvrière d’Albi, et des chants de lutte, jusqu’au plus récent qu’ils ont composé pour les Molex. Mais leur idée, surtout, est de constituer une chorale Jaurès pour le chanter en chœur pendant la Fête et ensuite durant l’année 2014. On peut s’inscrire pour cela au secrétariat des Amis (1) et des répétitions qui ne seront pas tristes sont prévues.

(1) 01 49 22 74 17.

Le site de la Fête de l’Humanité

Lire aussi :

À consulter :

Le site des Amis de l’Humanité

Amandine Pilaudeau, sur L’Humanité.fr

Le procès de l’assassin

Raoul Villain, l’assassin de Jaurès est incarcéré en attente de son procès durant toute la Première Guerre mondiale. Après cinquante-six mois de détention préventive, la guerre achevée, son procès est organisé devant la Cour d’assises de la Seine. Villain a la chance ????de n’être jugé qu’en 1919, dans un climat d’ardent patriotisme. Lors des audiences qui se déroulent du 24 au 29 mars, ses avocats, dont le grand pénaliste Henri Géraud, mettent en avant sa démence. Ils argumentent aussi sur l’acte d’un homme isolé, ce qui résultait de son interrogatoire par Célestin Hennion, le préfet de police de Paris, dans la nuit du 31 juillet 1914.

Il est acquitté le 29 mars 1919 par onze voix sur douze, un juré (GROSSE PUTE)ayant même estimé qu’il avait rendu service à sa patrie : « Si l’adversaire de la guerre, Jaurès, s’était imposé, la France n’aurait pas pu gagner la guerre. » La veuve de Jaurès est condamnée aux dépens (paiement des frais du procès).

220px-Anatole_France_at_work dans le temps de la colère

magnify-clip

Anatole France

Le 14 mars 1919, soit quinze jours plus tôt, le 3e conseil de guerre de Paris, juridiction militaire, condamnait à la peine de mort Émile Cottin, l’anarchiste qui avait blessé de plusieurs balles Clemenceau le 19 février précédent.

En réaction, Anatole France écrit : « Travailleurs, Jaurès a vécu pour vous, il est mort pour vous. Un verdict monstrueux proclame que son assassinat n’est pas un crime. Ce verdict vous met hors la loi, vous et tous ceux qui défendent votre cause. Travailleurs, veillez ! ».

Une manifestation est organisée le 6 avril suivant par les sections socialistes et syndicales de Paris pour protester contre le verdict et honorer Jaurès le pacifiste. 100 000 personnes défilent, et les affrontements avec la police causent deux morts.

pris sur Wikipédia

18 juillet 2013

LA BARBARIE PORTE LA COULEUR DE L’INJUSTICE

Classé dans : le temps de la colère — eructeuse @ 6 h 12 min

KKK Konnerie Konnerie Konnerie humaine

http://www.dailymotion.com/video/x7bvsy

il faut les écouter car il faut les combattre ils sont partout 

et on retrouve leurs paroles dans les cortèges de l’intolérance en France jusque dans notre assemblée nationale 

l’assassin du jeune de 17 ans , (l’âge de mon fils) TRAYVON MARTIN a été acquitté par un jury blanc !

cette nouvelle injustice rouvre les cicatrices d’un passé non glorieux des lynchages du KKK mais aussi de la discrimination raciale des états unis…

Justice de classe ? Justice raciale ?Justice capitaliste qui sert le lobby des armes et la folie humaine : droit de tuer si on se sent menacé …

La tristesse noie mon cœur et de mère et de citoyenne du monde…

LA BARBARIE A UNE COULEUR CELLE DE L’INJUSTICE

quand on en vient à gueuler sur les FEMEN parce qu’elles ont le courage de dire ce qu’elles pensent des religions il est bon de regarder ce que ces religieux font et disent au nom de leur Dieu !

17 juillet 2013

Il n’y a pas de fumée sans feu

Classé dans : le temps de la colère — eructeuse @ 14 h 56 min

Il n'y a pas de fumée sans feu dans le temps de la colère monde-maladeSous les suintements de sa peau, elle respirait encore, elle se croyait morte attaquée ensevelie sous les vomis de leurs extractions ordurières et les toutes dernières, nucléaires…

Ciel je vis, encore un répit, ah vous êtes torturien avec moi maître, je me demande si cela vaut la peine de continuer l’aventure, comment pouvez vous encore leur faire confiance, je pue je suinte je me vide de mon énergie je perd le nord, le sud, je me liquéfie des extrêmes et vous leur faîtes encore confiance ? Sans compter qu’ils se tuent entre eux s’éliminent tels des blattes pullulant sur mon ventre et les cotes, pourquoi ce cadeau maître ?

Ah oui ils sont amour ? Ah oui ils sont ce qu’ils sont, mais ils vont me faire exploser avec leur jouet à qui l’aura le plus sophistiqué. Enfin maître cette hémorragie qu’ils ont ouvert dans mes flans m’amenuisent et m’irritent, je ne suis pas un monde sans vie ? Pourquoi m’avoir créé pour vivre ces tortures, j’étais si tranquille sans eux ? Oui oui pardon maître, je m’égare maître, oui je crains d’avoir dépasser les bornes de l’outrecuidance. Vaniteuse oui maître, j’implore votre indulgence.

Dans les larmes de sa repentance, elle cracha quelques fumées de volcans qu’on disait endormis…

CATASTROPHES SURNATURELLES titrèrent les journaux, les volcans endormis se réveillent …Allons bon, j’espère qu’ils vont enfin comprendre que je suis trop enrhumée par leurs assassines turpitudes, assassines…

Texte écrit le 6 juin 2010

 la-terre-est-malade dans le temps de la colère

7 juillet 2013

ERUCTEUSE EN ACTION

Classé dans : le temps de la colère — eructeuse @ 19 h 17 min

Image de prévisualisation YouTubeJe suis la femme au poncho

Avril 2013, le jour où la Marine débarque soutenir un petit politicien du cru si cru qu’il lisait les textos du chef chef  pour répondre aux questions des journalistes lors d’un passage sur une radio, ça avait été filmé par « le petit journal » de Canal plus, depuis c’est introuvable…

Quand je suis arrivée sur le marché les copains disent « la consigne c’est de l’ignorer », je réponds « personne ne me dit ce que j’ai à faire », c’est bien, puisqu’ils ont décidé finalement d’aller à sa rencontre…dommage que le jeune  ne filme que le Front de gauche, et pas toute la population…

5 mai 2013

ERUCTEUSE EN ACTION dans le temps de la colère la-femme-au-ponchon-300x225

Je suis la femme au poncho

Je vois arriver une journaliste de BFMTV et je lui parle d’un reportage très conciliant sur la Le Pen alors elle me dit « et bien on n’est pas tous pareils » et me dit de dire ce que j’ai à dire et elle a tenu sa promesse puisque ce reportage où je parle est passé à la télé… (mon fils m’a dit « on voit que toi t’es en colère » oui je parlais du chômage des jeunes…)

A la fin de la séquence, une nana du Front de Gauche me dit « quand on est au front de gauche et qu’on passe à la télé, on est Front de gauche ! » Hou la vilaine pas belle, qui n’a pas prise l’affiche tendue !  Hou là là vilaine militante !

  ça tombe bien je suis de nul parti, nulle étiquette, que celle que je me donne et qui ne me rend ni invisible ni illisible et qui me m’empêche pas de prendre position, comme ça, mon discours, mes actes n’engagent que moi  et je ne fais du tort qu’à moi même, et puis ce n’est pas à un vieux mammouth qu’on va dire comment se comporter…

Je fuis les chapelles et leur dogmatisme depuis  belle lurette, 1978… L’arête de la rupture de la gauche est encore dans ma gorge, j’ai toujours été celle qui papote avec les copains et copine d’à coté, du mas quand j’étais à l’Unef, de la ligue quand j’étais à l’UEC, on se retrouvait dans des collectifs, ça m’a toujours énervée ces frontières et ces bagarres ( ah le goût du pouvoir) entre gens qui se disent de gauche... je n’ai jamais trouvé ma place nulle part… Alors le « c’est moi qui ai la bonne parole divine non c’est moi », (voilà un discours qui me déplaît fortement …)… 

C’est nous, la gauche, qui n’avons pas fait notre boulot et on a eu sarko, alors les donneurs de leçons révolutionnaires de quel parti que ce soit, j’ai donné, j’ai reçu, pouha… ) et ça ne m’a jamais empêché de militer, être la courroie de transmission d’un parti, je l’ai vécu moi aussi, j’ai été un toutou politique,( l’engagement à un parti est une liberté que je reconnais bien évidemment) ce qui est de ma seule responsabilité, on a les errances qu’on peut, on se cherche mais est-ce qu’on se trouve ?

 La rupture de l’union de la gauche et son remake avec les collectifs qui se cassent la gueule en 2005 et on a eu SARKO bravo, me font dire que notre responsabilité est énorme  dans ce que vivent nos concitoyens aujourd’hui, mais on ne voit pas que ce qu’on veut bien voir…?

Campagne Front de  Gauche 2013

front-de-gauche-meeting-2013-le-3 dans le temps de la colère

 Même si je suis encore et toujours une truie qui doute je sais qu’ il n’y a pas de saint Graal et surtout en politique !

J’étais  venue soutenir une amie qui s’est fait exclure par la suite de la Gauche Unitaire… 

1...45678
 

Méfi au Coucou Gris - Carlotti |
Valreymont |
Gutsyflower |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Ibtissame AZZAOUI
| Adelaidecitynews15
| UMP Aix en Provence