Victoryne Moqkeuz Eructeuse

Inspiration expulsion

26 avril 2014

Traité encore un !

Classé dans : La politique du tout ou rien,le temps de la colère — eructeuse @ 11 h 59 min

 

!!! ALERTE !!!

 

Dans le plus grand secret, alors que le sujet est suffisamment grave pour justifier un débat national, de nouveaux « accords de libre échange » sont en train de se préparer entre les Etats-Unis et l’Europe.

 

Si ces accords passent, tous les secteurs, déjà bien malmenés, seront pour le coup sinistrés et nous, citoyens, PME, agriculteurs, salariés, étudiants, associations … n’auront plus que les yeux pour pleurer.

 

Social, emploi, santé, environnement, enseignement, culture, retraites, libertés individuelles, énergie, sécurité alimentaire, souveraineté des états … tout sera livré aux puissances multinationales, qui seront autorisées par ces accords à poursuivre en justice les états qui voudraient restreindre leur emprise commerciale.

 

Ce projet comporte plusieurs appellations : GMT (Grand Marché Transatlantique), TAFTA, ou encore TTIP. Des accords similaires se préparent avec d’autres régions du monde (TPP…), où les gens commencent à réagir malgré le silence des grands médias.

 

Nous voulons que ceux qui nous gouvernent respectent nos vies, notre environnement, nos enfants, nos emplois, nos économies locales … mais pour cela nous devons être informés, faire circuler l’information, discuter…

 

Samedi 17 mai 2014 aura lieu à Agen un rassemblement à 14 h, place Armand Fallières, dont le but est d’échanger et informer sur les conséquences de ce traité international.

 

Si vous ne pouvez pas y assister, n’hésitez pas à chercher des informations sur le Net, par exemple :

 

lemonde.fr/les-decodeurs/

où vous trouverez des explications claires

mais aussi:
cyberacteurs.org

stoptafta.fr

inter-agir.fr

paris.reelledemocratie.net

france.attac.org/

jennar.fr

                                            

25 avril 2014

NON NON VOUS NE REVEZ PAS !

Classé dans : le temps de la colère — eructeuse @ 9 h 25 min

pendant qu’on nous troue le cul avec des soit-disant propos de Ségo dans les médias sur les décolletés permis ou interdits, c’est dire si on touche le fond, 

Deux cents néonazis se sont réunis en Alsace pour fêter Hitler

AFP 23 AVRIL 2014 À 13:15          à lire sur Libé du 23 avril

La mairie d’Oltingue, dans le Haut-Rhin, ignorait avoir affaire à des néonazis lorsqu’elle a autorisé la location d’une salle pour fêter «un anniversaire».

l’étendard de la honte ! Encore ciel une ignorance !

merci Frédéric de m’avoir répondu ( sur google)…

24 avril 2014

ALLO allo allo

Classé dans : le temps de la colère — eructeuse @ 18 h 19 min

J’apprends que 200 néo-nazis se sont retrouvés dans une salle des fêtes dans une commune d’Alsace qui en sait plus sur cette info il paraît que c’était sur Libé ! merci de me répondre !

941117_10151439970337312_1381295252_n

19 avril 2014

LA POMPE GOUVERNEMENTALE

Classé dans : le temps de la colère — eructeuse @ 7 h 59 min

prenez et mangez qui disait le pauvre ceci est mon corps ceci est mon sang, les riches et leurs sbires appliquent la sainte parole à leur manière, et se servent sans réserve : 

a pompe

A trop nous pomper pourrait bien se retrouver avec un pain dans la gueule ! je suis pour la multiplication des pains et la soustraction du capitalisme !

21 mars 2014

NICO LE DEMAGO LE VOYOU DE LA REPUBLIQUE IL Y A LONGTEMPS QU’IL NOUS ARROSE DE SES SENTEURS

Classé dans : l'empalement médiatique,le temps de la colère — eructeuse @ 6 h 37 min
Image de prévisualisation YouTube

 

 TORAPAMAVOA

2904_Sarkozy_Chine_inside

LE PETIT PÈRE DES RICHES VALET DES CAPITALISTES

sarkozy_meeting_marseille_journalistes-42138

QUI A EU SES PROPRES VALETS

la guerre des clans

CELUI QUI A  MENACE DU CROC DE BOUCHER

libé

CELUI QUI A ÉPOUSE LES THÈSES LEPENISTES

LE PRESIDENT SE SIGNELE LECHE CUL DES CURES

LE VIOLEUR DE RÉFÉRENDUMConstituante-2-4d330

DONT LE PREMIER GESTE FUT DE SE SERVIR POUR GROSSIR SA GAMELLE

LE RASEUR DE SERVICES PUBLICS

LE LÈCHE CUL DES AMÉRICAINS ET DE L’OTAN

LE BEAU SEIGNEUR QUI ESSUYA UNE LARME IMAGINAIRE SUR SA BONNICHE LE JOUR DE SON INTRONISATION

CELUI QUI CRÉA AVEC BESSON UNE POLITIQUE SÉGRÉGATIONNISTE DE L’IMMIGRATION AVEC SON MINISTÈRE DE 52470politisL’IDENTITÉ NATIONALE

CELUI QUI FIT TASER DES LYCÉENS

ON A RIEN OUBLIE

ON OUBLIE RIEN

SES AMIS ONT MIS UNE PINCE A LINGE POUR GOUVERNER

BOUFFONS 4822559TOUS DES BOUFFONS         4774870      QUI NE PENSENT QU’A RIPAILLER AVEC LES SOUS DU PEUPLE, JUSTE RÉCOMPENSE LE BUT EST DE FESTOYER EN TOUTE IMPUNITÉ AVEC LES CAPITALISTES ET LEURS ACTIONNAIRES LA GANGRÈNE DE LA REPUBLIQUE

SEIGNEURS DES AUTRES TEMPS a nico le démago

VA FAIRE TON CINÉMA AILLEURS

CASSE TOI BÂTARD  MANIPULATEUR ff92be3a9cf8df8d60550b0bc1ab801cVA FOUTRE TES SENTEURS AILLEURS LOIN LOIN DE MA REPUBLIQUE

 

 

26 février 2014

c’est pas le tout d’ouvrir la cage aux oiseaux…

Classé dans : le temps de la colère — eructeuse @ 12 h 36 min

a oiseaux

9 février 2014

Aux urnes aux urnes ? Aux armes citoyens la gestapo financière assassine les peuples…

Classé dans : le temps de la colère — eructeuse @ 10 h 22 min

a dette

Le temps pour vous de lire ce qui suit suffit à enrichir certains de plus de 500 000 € (environ 5 minutes) !
(Montants actualisés avec le budget 2013)

À LIRE ET À PARTAGER SANS MODÉRATION !

« Rien n’arrête une idée dont le temps est venu » (V. Hugo)
Et il est grand temps !

Peuples d’Europe,
Jeunes et vieux, riches et pauvres, rasés ou barbus, cigales ou fourmis, ce message s’adresse à Tous et nous concerne Tous !

L’article 123 du Traité de Lisbonne précise que TOUS les États membres de la Communauté européenne n’ont plus le droit d’emprunter auprès de leur banque centrale. Ils sont dorénavant dans l’obligation d’emprunter auprès des marchés financiers, moyennant des intérêts.
Descendant de la loi Pompidou-Giscard de 1973 et de l’article 104 du Traité de Maastricht, cet article est à l’origine de l’endettement et des sommes faramineuses engagées par l’état pour le remboursement d’une dette qui ne devrait pas exister. Le coût des intérêts de cette dette représente le premier poste de dépense du budget de l’état et s’élève à 153 millions par jour, soit plus de 106 000 € par minute (ou 56 milliards par an). C’est une dette « odieuse » car elle a été contractée contre nos intérêts, sans notre consentement et en toute connaissance de cause par les créanciers.

Les responsables de cette folie ?
C’est nous…
Nous, car nous avons laissé les hommes au pouvoir écrire les règles du pouvoir.
Nous, car nous continuons de les laisser faire.
Nous, car nous cautionnons ce système corrompu en participant aux élections de ses représentants.

Nous constatons aujourd’hui les conséquences de cette négligence, cause majeure des différents maux de notre société moderne (lois monétaires, lois sur la protection de l’environnement, lois sur les OGM…).

Il est temps d’arrêter ce massacre.
Une campagne d’information et de dénonciation massive sur l’article 123 du Traité de Lisbonne est une question vitale. Nous sommes TOUS affectés par les effets néfastes de cette loi crapuleuse et il est temps de s’interroger sur la légitimité de cet article.

Nous sommes presque 6000 à en être conscients.
Conscients de l’arnaque qui nous accule (sans mauvais jeu de mots), de l’ignorance de nos concitoyens (tout est fait pour) et de l’indifférence de notre pseudo élite…
6000, c’est bien, mais l’heure est encore loin d’être aux réjouissances…
Car s’il est vrai que les groupes « engagés » ne cessent de se multiplier sur la toile, force est de constater que plus il y en a, plus nous sommes divisés et in-fine, moins on bouge.
Nous tentons d’informer le public chacun à notre manière, chacun dans nos coins. C’est une méthode efficace qui rassemble de plus en plus de « militants » mais qui restera sans effets tant que nous serons dispersés. Car jouer le jeu de la division et nous battre sur des conséquences différentes (mais dont la cause est commune) n’inquiète personne.
Nous ne pouvons espérer un changement en continuant de la sorte. Si nous voulons vaincre, il faut nous unir. Inutile de rappeler que notre SEULE force, c‘est notre nombre. Sans cet avantage unique, nous ne serons jamais en mesure de changer quoi que ce soit.

Il faut dénoncer l’article 123 par TOUS les moyens possibles. À cette fin, voici quelques idées pour démarrer, quelques pistes à creuser :
- Expliquez l’article 123 à vos amis, votre famille et vos collègues. Rappelez leurs qu’il est l’origine de la dette et qu’il nous coûte 153 millions par jour.
- Inscrivez la mention « Art. 123 Lisbon Tue » sur chaque billet de banque qui passe entre vos mains.
- Utilisez le logo de la page FB (ou les images disponibles) pour les afficher dans vos halls d’entrées, voitures, fenêtres, ascenseurs, photo de profil…
- Imprimez et personnalisez le texte de présentation de la page pour l’envoyer par courrier à 3 adresses sélectionnées au hasard dans l’annuaire. Invitez ces 3 personnes à répéter l’opération de manière à créer une chaîne.
- Utilisez la méthode citée ci-dessus en version 2.0, c’est-à-dire par l’intermédiaire de vos boîtes mails.
- Ne cautionnez plus le système bancaire. Virez le maximum de votre argent sur vos comptes courants (ou retirez le) pour limiter les spéculations financières.
- Choisissons des personnes connues des grands médias et envoyons leurs chacun la même lettre, le même jour. Recevoir un courrier identique provenant de 6000 expéditeurs différents éveillera forcément un peu de curiosité.
- Partagez et diffusez au maximum cette publication et la page « Art. 123 Lisbon ».

Mais soyons réalistes, la révolution ne se fera pas de nos canapés. Pour que cela fonctionne, il est impératif d’amener ce message sur le devant de la scène médiatique.
Utilisons la machine médiatique à son insu pour dénoncer cet article en organisant des rassemblements ou événements partout en France et en Europe avec une seule et unique revendication : « ART. 123 LISBON ».
Ces mots innocents mis bouts à bouts dans une barre de recherche deviennent assassins pour les vrais coupables. Et dans ce contexte, l’article 123 devient une arme et c’est NOTRE arme ! Grâce à une campagne de dénonciation massive, nous pouvons inciter un maximum de citoyens à effectuer cette recherche et à réaliser que la dette est l’arnaque du siècle.

Et puisque cette dette est « odieuse », elle est donc nulle et non avenue. Aucune des obligations qui en découlent n’aurait dû être honorée. L’annulation de la dette est donc une mesure insuffisante : nous devons également nous voir restituer les montants remboursés à tort.

Une fois majoritaire, l’abrogation de cet article assassin sera une volonté commune. Première étape qui nous conduira ensuite à instaurer de manière pérenne et efficace un ARBITRAGE CITOYEN pour contrôler les décisions prises par les pouvoirs en place.
Donc en exigeant un référendum sur l’article 123 du Traité de Lisbonne, nous exigeons également l’annulation de la dette odieuse, le remboursement des sommes versées mais surtout, notre droit à la VRAIE démocratie.

Beaucoup d’entre nous se pensent impuissants et se demandent : « Mais qu’est ce qu’on peut bien y faire ? »
Et bien nous pouvons faire beaucoup pour rétablir l‘équilibre et il nous incombe à tous d’éclairer nos concitoyens sur les pistes à envisager (référendum d’initiative populaire, réécriture de la constitution, droit de révocation des élus, tirage au sort, revenu universel de base, etc).
Des solutions existent et notre impuissance n’est pas une fatalité !

Le chantier est de taille alors cessons les clivages et les chamailleries. Il est indispensable que toutes les pages, groupes et individus se mobilisent et se REGROUPENT. C’est à nous, administrateurs et utilisateurs de réseaux sociaux d’informer, de dénoncer, d’inonder Internet de l’article 123 !
Organisons nous, retrouvons nous dans les villes et villages de France et regroupons nous derrière une même bannière, celle du Peuple.

Car si les paroles sont mères de toutes actions et nourrissent les esprits, il arrive un temps où elles doivent laisser place aux actes !

« La vraie démocratie ne viendra pas de la prise du pouvoir par quelques-uns, mais du pouvoir que tous auront de s’opposer aux abus de l’autorité. » (Gandhi)

https://www.facebook.com/pages/Art-123-Lisbon/459817977408551

13 janvier 2014

PAS DE QUOI RIGOLER

Classé dans : le temps de la colère — eructeuse @ 9 h 49 min
Image de prévisualisation YouTube

« Jugement » par MagiCJack

1464  milliards dépensés pour l’armement chaque année…le choix des armes…

 Nos médias nous lobotomisent le cerveau pour savoir si notre président a joué à touche pipi avec son pistolet érectible,  nos entreprises mondalistes  nous fabriquent les objets indispensables pour être bien intégré dans notre société pervertie,  la planète nous vomit nos excréments à la gueule, elle est pas belle la vie? 

Merci monsieur Ginolin pour ce film…

24 décembre 2013

ça va meugler dans les étables

Classé dans : le temps de la colère — eructeuse @ 5 h 48 min
Image de prévisualisation YouTube

 Ci dessous  une vidéo plagiat pour dénoncer la construction d’une usine à vaches .

diffusée par la Confédération paysanne 

les vaches sont en colère !

2 décembre 2013

La culture c’est comme la confiture

Classé dans : le temps de la colère — eructeuse @ 9 h 20 min

moins on en a, plus on l’étale, ce qui est certain c’est qu’il y a des êtres qui n’ont même pas de pain dans ce monde de culture !

l'art et la bougeoisie

1...45678
 

Méfi au Coucou Gris - Carlotti |
Valreymont |
Gutsyflower |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Ibtissame AZZAOUI
| Adelaidecitynews15
| UMP Aix en Provence