Victoryne Moqkeuz Eructeuse

Inspiration expulsion

  • Accueil
  • > élection érection piège à con

28 septembre 2020

Scrutin qui a plutôt tendance à favoriser la droite dit-il mais aussi les hommes, non ?

Classé dans : élection érection piège à con — eructeuse @ 6 h 19 min

Sénatoriales : qui sont les 160 000 grands électeurs qui élisent les sénateurs ?

Senat hemicycle

Aujourd’hui, les grands électeurs. Composés à 95 % par les conseillers municipaux, ils sont au total 160 000 à élire les sénateurs. Les petites communes sont surreprésentées, ce qui a plutôt tendance à favoriser la droite. Explications.

Le 17 août 2020
François  Vignal Par François Vignal @francoisvi
3mn

L’élection sénatoriale a la particularité d’être une élection au suffrage universel indirect. Ce n’est donc pas l’ensemble des Français inscrits sur les listes électorales qui élisent les sénateurs, mais des grands électeurs. Ils sont au total de 162 000. Pour le scrutin du 27 septembre sur la série 2, soit la moitié des sièges du sénat, on compte environ 87 000 grands électeurs.

Vote obligatoire

Selon l’article 24 de la Constitution, le Sénat « assure la représentation des collectivités territoriales ». Le collège électoral des grands électeurs est donc logiquement composé à 95 % par les conseillers municipaux, ainsi que par les conseillers généraux, les conseillers régionaux et les parlementaires du département. À noter que le vote est obligatoire pour les sénatoriales. Les grands électeurs encourent une amende de 100 euros en cas de non-respect de cette obligation.

Cette prééminence des conseillers municipaux explique pourquoi les élections municipales font les sénatoriales. Le scrutin découle directement des tendances politiques de l’élection des maires. Le Sénat est ainsi passé à gauche en 2011 après une poussée de la gauche lors des municipales de 2008. À l’inverse, la vague bleue de 2014 a entraîné le retour de la Haute assemblée à droite lors des sénatoriales.

Les villes de moins de 10 000 habitants surreprésentées

Dans le détail, pour les communes de moins de 9 000 habitants, une partie seulement des conseillers municipaux vote. Dans les communes de 9 000 à 30 000 habitants, tous les conseillers municipaux sont grands électeurs. Pour les communes de plus de 30 000 habitants, des délégués supplémentaires sont désignés par tranche de 800 habitants.

Ces délégués sont des personnes de confiance, choisies généralement pour leur proximité politique avec les conseillers municipaux qui les désignent. Il s’agit concrètement de voter comme on leur demande, c’est-à-dire en respectant la couleur politique des conseillers municipaux élus.

Conséquence de ce corps électoral particulier : les villes de moins de 10 000 habitants, qui représentent 50,3 % de la population, comptent 69 % des délégués sénatoriaux. Les petites communes sont donc surreprésentées.

Les vagues politiques des municipales amorties et lissées

Cet équilibre a évolué dans l’histoire. Au début de la IIIe République, chaque commune avait un représentant. La voix de Marseille comptait autant que celle du village de Chamouille, dans l’Aisne, ou celui de Pompogne, dans le Lot-et-Garonne. En 1984, on commence à intégrer une part de représentation démographique.

En 2000, la tentative de Lionel Jospin, qui avait qualifié le Sénat « d’anomalie démocratique », de renforcer encore l’équilibre démographique (en fixant à 300 habitants le seuil permettant des délégués supplémentaires), a été censurée par le Conseil constitutionnel car les sénateurs doivent être essentiellement élus par… des élus.

Autre caractéristique : le renouvellement du Sénat se fait par moitié, tous les trois ans. Cela entraîne une forme de lissage des vagues politiques. Les mouvements sont atténués ou reportés dans le temps. En ajoutant la surreprésentation des petites villes et des territoires ruraux, où la droite reste bien implantée, on comprend pourquoi se crée un effet d’amortissement des mouvements électoraux observés lors des municipales, ainsi qu’un scrutin qui a plutôt tendance à favoriser la droite.

Publié le : 17/08/2020 à 12:05 – Mis à jour le : 08/09/2020 à 11:04
Crédits photo principale : BERTRAND GUAY / AFP

21 juillet 2020

DIS QUAND REVIENDRAS-TU ?

Classé dans : élection érection piège à con — eructeuse @ 8 h 24 min

EMPAPAOUTAGE

Pour ceux et celles qui ont la mémoire constipée, le 4 février 2008 c’est le jour où le non au référendum est devenu oui ! Le jour historique de l’empapaoutage ! Vindiou c’est bô la démocratie !

16 juillet 2020

REPENTANCE

Classé dans : élection érection piège à con — eructeuse @ 6 h 49 min

repentance

avoir un bon copain 2

3 juin 2020

Le jour de maintenant

Classé dans : élection érection piège à con — eructeuse @ 7 h 51 min

dans le cul

22 mai 2020

Déput déput députée qu’est-ce qu’on rit !

Classé dans : élection érection piège à con — eructeuse @ 11 h 34 min

myriam el khomri

19 mai 2020

Vous reprendrez bien un nuage de covid 19 ?

Classé dans : élection érection piège à con — eructeuse @ 11 h 30 min

GRGNEUGNEU

20 mars 2020

Piège à cons

Classé dans : élection érection piège à con — eructeuse @ 6 h 06 min

Élections municipales : Le second tour d’un premier tour contesté ET QUI AURAIT DU ÊTRE REPORTE, se tiendra en juin, je suis écœurée !

Oui, oui on nous prend bien pour des cons !

ecinom

14 décembre 2019

Elisez-moi Benoît

Classé dans : élection érection piège à con — eructeuse @ 5 h 55 min

ratelier

12 décembre 2019

RAMENER LA DINDE POUR FARCIR LA FRANCE

Classé dans : élection érection piège à con — eructeuse @ 18 h 40 min

Au gouvernement , un seul mot d’ordre : faire revenir la CFDT  à la table des négociations !

« Ma porte est ouverte, ma main est tendue », a martelé Edouard Philippe mercredi 11 décembre, jour de la présentation du projet de réforme des retraites du gouvernement. Il est peu de dire que l’exposé par le Premier ministre du contenu du futur « système universel de retraite » par points n’a pas permis d’apaiser les syndicats, pire, a provoqué la bascule dans le mouvement de la CFDT, syndicat qui a pourtant déjà accompagné plusieurs réformes gouvernementales dans le passé. ( pris sur le figaro)

Accompagné ! Que c’est joliment dit ! La CFDT à la table des négociations tendra son trou de balle pour encore nous fourrer tous !

Un referendum sur les retraites

Classé dans : élection érection piège à con — eructeuse @ 6 h 13 min

Pour déboucher la situation !

a toilettes ou toilettes

12345...24
 

Méfi au Coucou Gris - Carlotti |
Valreymont |
Gutsyflower |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Ibtissame AZZAOUI
| Adelaidecitynews15
| UMP Aix en Provence