Victoryne Moqkeuz Eructeuse

Inspiration expulsion

  • Accueil
  • > Archives pour le Dimanche 16 janvier 2022

16 janvier 2022

Céline Pina

Classé dans : Art et culture, la vie des avis — eructeuse @ 5 h 56 min
Je suis désespérée par la bêtise de ce début de campagne présidentielle. Il semble que l’enjeu pour le moment soit de désigner le Grand Satan devant lequel tout le monde pourra exhiber sa pureté morale. Le tout en évacuant le sujet de fond qui aura été instrumentalisé pour que chaque candidat puisse se sentir appartenir au camp du bien.
Avant d’enfourcher tout de suite le thème de la dénonciation du 3eme reich, suite à la proposition d’Eric Zemmour sur le handicap, on peut aussi respirer un coup et ouvrir les yeux sur le fait que tous les handicaps ne peuvent être accueillis à l’école. Notamment les autismes lourds ou les handicaps mentaux. Certains ont réellement besoin de structures adaptées et le dire n’est pas scandaleux, c’est regarder en face la souffrance et les difficultés de nombre de parents et d’enfants. C’est cela qui devrait compter.
Je connais cette question et le besoin en structures spécialisées est réelle comme le manque d’action des pouvoirs publics depuis des années.
Or il faut reconnaître que le discours sur l’accueil inclusif a été un attrape-gogo et a servi à tous les gouvernements à se donner bonne conscience tout en laissant tomber la problématique du handicap. Cela leur a permis de faire de substantielles économies. Pendant ce temps le nombre de structures spécialisées diminuent, les parents d’enfants lourdement handicapés ne trouvent pas de solution et l’un des deux doit souvent s’arrêter de travailler pour prendre en charge son enfant.
On peut penser ce que l’on veut de la façon dont Éric Zemmour aborde le problème, douter de sa véritable empathie sur le sujet ou trouver les termes utilisés mal choisis, mais le problème de fond est réel et derrière les cris d’indignation, il y a un vrai déni de la réalité et des besoins.
Aujourd’hui la réalité est que nombre d’enfants handicapés sont en souffrance et sans solution et que l’école n’est pas la réponse. Tout dépend du handicap dans la possibilité d’accueil mais aussi des moyens donnés aux établissements comme de la formation des enseignants. Des établissements surchargés avec des enfants ayant des difficultés sociales ne peuvent pas forcément accueillir un enfant lourdement handicapé, d’autres enfants ne progresseront qu’avec une prise en charge spécialisée dans des structures adaptées.
Cette situation est une réalité et la balayer d’un revers de main pour exhiber bonne conscience et pureté morale n’est pas une solution. Si on regardait plutôt en face le problème et que l’on défendait la création d’institutions adaptées pour accueillir les enfants handicapés qui en ont besoin au lieu de mentir et de faire croire que tout se résout via « l’inclusion ». Si on écoutait l’expérience des enseignants et le vécu des parents et des enfants pour distinguer les cas où l’accueil est possible et ceux où il ne l’est pas. Si on faisait en sorte que les parents de trop en enfants handicapés n’aillent pas jusqu’en Belgique pour trouver des solutions.
Moins d’idéologie et plus de bon sens, voilà ce qu’on est en droit d’attendre de candidats à la présidence de la république.
 
 

Méfi au Coucou Gris - Carlotti |
Valreymont |
Gutsyflower |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Ibtissame AZZAOUI
| Adelaidecitynews15
| UMP Aix en Provence