Victoryne Moqkeuz Eructeuse

Inspiration expulsion

  • Accueil
  • > Archives pour le Samedi 11 décembre 2021

11 décembre 2021

Céline Pina

Classé dans : Art et culture, la vie des avis — eructeuse @ 6 h 47 min
Le communautarisme et le racisme comme moteur de la consommation, voilà ce qui est proposé lors d’un marché de Noël parisien. L’idée n’est pas de mettre en avant un territoire gastronomique ou un savoir-faire particulier mais bien d’opposer les couleurs de peau. L’objectif est ici de choisir les commerces que l’on fréquente ou les services que l’on achète en fonction de la couleur de la peau de celui qui les propose. Vous n’acheterez plus le pain ou n’employerez plus quelqu’un pour la qualité de ce qu’il propose ou ses compétences, mais en fonction de sa couleur de peau. Mais cela ne marche que dans un sens. On peut valoriser le fait de choisir un commerçant parce qu’il est Noir, en revanche le faire parce qu’il serait Blanc serait scandaleux.
Imaginez juste le même type de propagande qui recommanderait de consommer « blanc », là l’indignation serait générale, mais dans l’autre sens, ce type de logique peut être revendiquée dans le cadre d’un marché de Noël à Paris. Pourquoi? Parce que être Noir, selon les woke, c’est être forcément victime et/ou persécuté. Donc acheter en priorité à un commerçant noir c’est montrer sa fidélité à sa « race » si on est Noir et faire acte de repentance et de réparation si on est Blanc, donc montrer qu’on est conscient d’être un bourreau par héritage et que l’on est en train de renoncer à ses privilèges et de se rééduquer.
Voilà le résultat de l’idéologie « racialiste » et du wokisme : une régression majeure au service du séparatisme et de la haine raciale. Une preuve supplémentaire que le « racialisme » est une idéologie qui véhicule le racisme le plus primaire et réclame le retour d’une forme de ségrégation, tout en se revendiquant antiraciste. L’hypocrisie est portée à son acmé et le racisme le plus crasse devient « une expérience engagée et solidaire » selon cette association. Que la gauche reprenne sans discernement ce type de pensée comme chez EELV ou LFI ou qu’elle soit plus qu’ambigu sur ces thèmes comme au PS ou au PC, et surtout que tous le fassent au nom du clientélisme électoral, explique sa marginalisation dans le champ politique.
En attendant on cherche l’esprit de Noël!
———————————-
PS: A noter que le co-organisateur de l’événement, « le hasard ludique » est un lieu concept soutenu par la mairie du 18ème, la Caisse des dépôts et consignation, la Région Ile-de-France, la Mairie de Paris. On aimerait bien savoir comment ces soutiens financiers comptent réagir et si, dûment informés maintenant, ils auront le courage de supprimer toute subvention.
Voilà ce que « le hasard ludique » a répondu face aux interrogations suscitées par l’événement: « Il est selon nous important de donner la parole à d’autres créatifs, designers, penseurs… dans un souci d’équité et de complémentarité», explique l’équipe du lieu, assurant que ce marché de Noël avait «conquis un public mixte et venu en grand nombre» (plus de 2000 personnes selon elle).
 

Méfi au Coucou Gris - Carlotti |
Valreymont |
Gutsyflower |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Ibtissame AZZAOUI
| Adelaidecitynews15
| UMP Aix en Provence