Victoryne Moqkeuz Eructeuse

Inspiration expulsion

29 octobre 2021

FRONT POPULAIRE

Classé dans : Art et culture, la vie des avis — eructeuse @ 4 h 00 min
Nation
Gauche
Michel Onfray : « Fabien Roussel fait réapparaître le peuple old school »

ARTICLE. Michel Onfray a exprimé son intérêt pour la candidature du communiste Fabien Roussel samedi 23 octobre sur CNEWS, mais la séquence, en toute fin d’émission, est passée complètement inaperçue dans la presse. Et pour cause : il n’était plus question d’Eric Zemmour…

Michel Onfray ne se lève pas le matin en pensant à Eric Zemmour. Les médias français en revanche… il faut voir. Interviewé par Eugénie Bastié (Le Figaro) dans la deuxième partie de l’émission « Place aux idées » sur CNEWS samedi 23 octobre, Michel Onfray a présenté la dernière revue hors-série de Front Populaire Macron, droit d’inventaire »), donné son regard sur la campagne présidentielle, les enjeux civilisationnels, le « wokisme », etc.

Si la question de l’existence ou non de « différences » entre Michel Onfray et Éric Zemmour a été abordée parmi d’autres, elle a fait dans la foulée l’objet d’une cascade d’articles dans la presse. Pourtant Michel Onfray a montré son intérêt pour un autre présidentiable, certes moins sulfureux, certes moins bankable, comme on dit en globish : Fabien Roussel, l’actuel secrétaire national du Parti communiste français.

Des propos qu’il nous semble important de rappeler, ne serait-ce que dans un souci de rééquilibrage et d’honnêteté intellectuelle, alors que le philosophe proudhonien est régulièrement accusé de « droitisation » par de nombreuses personnalités, principalement de gauche, qui savent si bien prélever dans le réel ce qui les intéresse pour en façonner un sur mesure.

« Fabien Roussel m’intéresse »

Abstentionniste revendiqué, Michel Onfray a donc évoqué la possibilité de se réinscrire sur les listes électorales, ainsi que les potentiels candidats à la présidentielle, dont le candidat communiste Fabien Roussel. Michel Onfray n’est souvent pas tendre avec le Parti communiste français, se revendiquant personnellement d’un socialisme libertaire. Il a toutefois montré de l’intérêt pour cette nouvelle mouture de la gauche sociale.

« Moi je reste l’homme de gauche dont d’aucuns disaient que je ne l’étais plus. Je persiste à croire qu’il y a un peuple, qu’il y a des pauvres, j’ai parlé d’un peuple « old-school » et je vois d’ailleurs avec Fabien Roussel au Parti communiste, réapparaître le peuple old school ». Et Michel Onfray d’ajouter : « Je me dis : c’est plus du tout Mélenchon, c’est pas la ligne islamo-gauchiste, on commence à parler à nouveau du peuple, de la souffrance. »

De Fabien Roussel, Michel Onfray a parlé de lui-même, car il va de soi qu’un candidat communiste crédité à 2% n’intéresse pas beaucoup les médias, surtout lorsqu’une triade de tête Macron-Le Pen-Zemmour se dégage durablement des sondages. Mais Michel Onfray s’intéresse d’abord aux idées et aux propositions, ce qui lui permet de conclure : « vous voyez, s’il y a quelque chose qui peut m’intéresser ça peut aussi être ce que fera Fabien Roussel. On verra. Quand on saura qui y va, qui dit quoi et qui propose quoi, à ce moment-là je répondrai à vos questions. »

Le gauche « old school »

Interrogé plus tôt dans l’émission au sujet de son positionnement sur l’échiquier politique, Michel Onfray a répondu qu’il faudrait d’abord pouvoir s’entendre sur ce qu’est la gauche. Ce dernier le rappelle régulièrement : il est un homme de gauche, mais de gauche proudhonienne et antimarxiste. « Jadis, la gauche c’était la pédophilie, ce n’est pas ma gauche non plus », continuait ensuite Michel Onfray. « Je défends la gauche old-school (…) celle qui avait le sens des valeurs, le sens de la morale, le sens du travail bien fait, le sens de ce qu’on dit et de ce qu’on fait, pas l’antidialectique d’Emmanuel Macron. »

Nouveau visage du Parti communiste français, Fabien Roussel propose en effet une ligne sociale populaire qui rappelle les grandes heures de la gauche française, avant son ralliement à l’économie de marché et aux totems sociétaux. Une gauche que Michel Onfray qualifie « d’old school », qui n’a pas peur d’articuler les questions de justice sociale avec les questions de sécurité et d’immigration. Une gauche qui mérite qu’on l’écoute et qu’on s’intéresse à ses propositions, quoi qu’en disent les sondages…et les médias français !

Auteur

Publié le 28 octobre 2021

Laisser un commentaire

 

Méfi au Coucou Gris - Carlotti |
Valreymont |
Gutsyflower |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Ibtissame AZZAOUI
| Adelaidecitynews15
| UMP Aix en Provence