Victoryne Moqkeuz Eructeuse

Inspiration expulsion

15 juin 2021

Céline Pina

Classé dans : Art et culture, la vie des avis — eructeuse @ 7 h 23 min
Le gauchisme culturel c’est cela :
Cette marche contre l’extrême-droite et le racisme est un immense échec, elle n’a réunit que 37 000 personnes dans toute la France (119 cortèges). 9 000 à Paris.
Pourquoi une grande partie du monde médiatique cache cette réalité et fait semblant d’y voir un succès, ou en tout cas nie le fait que les partis de gauche et d’extrême-gauche, organisateurs de la manifestation, ne sont plus en prise avec la population et que leurs mots d’ordre tombent à plat?
Est-ce à dire que les Français se moquent du racisme ou ne sont plus conscients de ce qu’est l’extrême-droite ? Je pense réellement que non.
En revanche c’est révélateur du mal que font à des causes juste ceux qui les exploitent en usant du mensonge et de la violence. Cela parle du rejet du gauchisme culturel dans le pays même s’il est surreprésenté dans les médias. Cela dit aussi la déconnexion de nombre de médias avec la réalité de leur pays. Cela dit aussi que la « moraline », autrement dit la menace de l’ostracisme social par la diabolisation de l’adversaire au nom de sa propre vertu supposée ne marche plus.
Les Français sont parmi les peuples les moins racistes. Si l’antiracisme ne fait plus recette, c’est qu’il est devenu à la fois une porte d’entrée pour les islamistes et qu’il répand aujourd’hui la haine des Blancs et des Juifs. Les « racialistes » qui en ont fait leur fond de commerce sont profondément racistes, voient tout par le biais de la couleur de la peau. Ils ne veulent pas l’égalité, mais la domination. Ils ne mettent en avant une souffrance ou des humiliations qu’ils n’ont pas vécus en instrumentalisant l’esclavage, parce ce qu’ils sont dans une logique de vengeance et non de dépassement des critères ethniques.
Le problème c’est que ces donneurs de leçon n’ont rien à dire sur les Noirs vendus en esclavage en Libye par les Arabes, une triste réalité que tout le monde occulte. Ils n’ont rien à dire non plus sur le racisme arabo-musulman particulierement décomplexé à l’égard des Noirs. Souvenez-vous de l’histoire de cet homme d’origine arabo-musulmane qui, à Cergy a agressé un livreur et insulté une femme sur son balcon en expliquant que son peuple « vendait les Noirs comme du maïs depuis 8 siècles ». Il est emblématique du discours qui existe dans les cités, il n’est pas une exception. Et il est alimenté par le travail politique que font les frères musulmans et les relais de l’idéologie racialiste défendue par Rokhaya Diallo et autre Houria Bouteldja.
Trop d’organismes antiracistes ayant sombré dans le deux poids deux mesures et la mise en accusation des Blancs et des Juifs, ils ont perdu leur dimension universel et l’objet même de leur combat. Pas étonnant que plus personne ne les suive.
Quant à la lutte contre l’extrême-droite, elle est amputée par les exagérations délirantes de ceux qui en ont fait un graal pour conserver leurs postes et privilèges.
D’abord parce que en rejetant à l’extrême-droite tous ceux qui les contrariaient, ils ont réussi l’exploit de rejeter la laïcité, la défense de l’égalité femme/homme, l’émancipation contre les dogmes religieux, l’exigence d’intégration, voire l’identité culturelle de la France à l’extrême-droite. L’autre erreur a été de traiter de fascistes tous ceux qui luttaient contre l’islamisme et pour la République. C’est ainsi que Charlie Hebdo a été renvoyé à l’extrême-droite, qu’Elisabeth Badinter accusée du pire quand elle a expliqué qu’il ne fallait pas avoir peur de se faire traiter d’islamophobe, que j’ai été accusée par Gérard Miller sur un plateau d’incarner la lepénisation des esprits.
Bref beaucoup de ceux qui portent haut les principes et idéaux de la République ont subi ces basses attaques. Le problème c’est que quand on diabolise des gens biens en les rejetant à l’extrême-droite on rend celle-ci désirable et attractive. Elle ne fait plus peur et paraît être le dernier rempart de la République. En arriver à booster la crédibilité de l’extrême-droite par haine de ceux qui défendent les valeurs d’égalité, de liberté et de laïcité, il fallait le faire….
Ensuite parce qu’à trop dénoncer l’extrême-droite dans les mots tout en la faisant la condition essentielle de la victoire dans les faits, on peut se demander si elle n’est pas devenue aujourd’hui une martingale électorale pour technocrates et cyniques sans envergure. Aujourd’hui notre président ne compte que sur elle pour le faire élire. Son programme pour le pays se réduit à faire barrage à Le Pen aux élections. Mais pendant ce temps les sujets qui font monter le RN: islamisme, violences, séparatisme, insécurité, racialisme, insécurité culturelle ne sont pas pris à bras le corps. Rien que cette semaine la gauche et le parti du président ont fait sauter les amendements interdisant aux femmes en niqab d’accompagner les sorties scolaires et se sont battus pour imposer le burkini dans les piscines. Se faisant ainsi les meilleurs relais de l’offensive séparatiste des islamistes. Qui dit mieux?
Enfin, si l’extrême-droite ne cesse de monter et de se lisser au point que les gens sérieux ne parlent pas de fascisme quand ils analysent le RN, c’est aussi parce qu’aujourd’hui, ceux qui font peur et détruisent effectivement les fondamentaux de ce pays appartiennent à l’extrême gauche. Alliée des islamistes et des racistes rebaptisés racialistes, elle n’est plus que le berceau du ressentiment et de la haine. L’extrême-gauche n’a plus de rapport à la France si ce n’est pour l’abîmer et l’accuser de racisme systémique. Or on ferme les yeux sur la violence politique qu’elle revendique et ses dimensions totalitaires.
Cela ne passe plus et détruit les causes dont elle s’empare.

Une réponse à “Céline Pina”

  1. 010446g dit :

    hélas!

    Dernière publication sur le radeau du radotage : L'enfant revenant (3) Théâtre Alphonse et cie

Laisser un commentaire

 

Méfi au Coucou Gris - Carlotti |
Valreymont |
Gutsyflower |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Ibtissame AZZAOUI
| Adelaidecitynews15
| UMP Aix en Provence