Victoryne Moqkeuz Eructeuse

Inspiration expulsion

2 mai 2016

Bleu blanc ahhh non BLEU VERT ROUGE !

Classé dans : Art et culture, la vie des avis — eructeuse @ 8 h 02 min

Fatiha Boudjahlat est Enseignante en collège REP à Toulouse après 6 ans dans les quartiers difficiles de Marseille.

Elle est également Secrétaire Nationale du MRC en charge de l’Education et membre-fondateur du Printemps Républicain.

Voilà ce que Fatiha Boudjahla nous dit sur sa page Facebook à propos d’un rassemblement appelé : « Camp décolonial interdit aux blancs »

Par les organisateurs du camp décolonial interdit aux blancs. Qui persistent et signent: « On se retrouve avec des campagnes similaires à #‎TousUnisContreLaHaine‬ qui, en se focalisant uniquement sur le racisme interpersonnel et sur les sentiments haine/amour, occultent volontairement sa dimension structurelle, étatique et donc éminemment politique. » « La vraie question serait plutôt « pourquoi une formation organisée par et pour des personnes subissant le racisme d’État pose autant de problèmes ? » Ce n’est pas un projet de vie, ce sont des universités d’été de trois jours réservées aux personnes directement concernées par le sujet. ».

Toujours l’essentialisation ethnique et religieuse propre au PIR. Les poncifs habituels : racisme et islamophobie d’Etat, stigmatisation, ne pas être de couleur est un obstacle rédhibitoire…

« Dans nos bouches à nous, militants de l’antiracisme politique, le concept de race ne renvoie pas du tout à une réalité biologique mais à une réalité sociale. Il ne s’agit pas de faire des classifications entre les ethnies mais de reconnaître que les mythes autour de la race, qui ont été produits par l’esclavage et la colonisation, ont eu des effets catastrophiques, destructeurs, dont on paie aujourd’hui encore le prix fort. Oui, il n’y a qu’une seule race, la race humaine, blabla mais là n’est pas la question. Comme l’a très bien résumé Colette Guillaumin : « la race n’est certes pas ce qu’on dit qu’elle est, mais elle est néanmoins la plus tangible, réelle, brutale, des réalités.  »

L’idée de citoyenneté est la plus obscène à leurs yeux: l’autonomie du sujet vis à vis du groupe communautaire, de l’épiderme, de l’ethnie, c’est odieux ! C’est pourtant le bien précieux que nous garantit la République.

Laisser un commentaire

 

Méfi au Coucou Gris - Carlotti |
Valreymont |
Gutsyflower |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Ibtissame AZZAOUI
| Adelaidecitynews15
| UMP Aix en Provence