Victoryne Moqkeuz Eructeuse

Inspiration expulsion

26 avril 2016

L’antiféminisme cette haine crachée au quotidien !

Classé dans : La cause des Femmes — eructeuse @ 9 h 28 min

Interviewée, Isabelle Kersimon, journaliste, dit au sujet des agressions de Gennevilliers et de Bussy-Saint-Georges : « Quand l’agresseuse affirme non seulement que la jupe portée par la victime n’est pas la raison de son agression, mais que c’est la victime elle-même qui a provoqué l’agression, elle plaide en légitime défense sous des micros complaisants. Nous savons pourquoi nombre de nos confrères s’empressent d’accuser les autorités compétentes de mentir et d’accorder crédit aux fauteurs de trouble. On l’a vu lors des perquisitions. La peur d’être considéré comme raciste ou islamophobe est plus forte que la volonté de décrire. » (…)
« D’abord, l’idiome «wallah» ne se traduit pas par «Yo, j’ai été over salafisée et j’ai mon diplôme de la police du vice et de la vertu». Rappelons encore une fois ici que l’agresseuse elle-même n’est pas voilée. Peut-être même n’est-elle pas religieuse du tout. «Wallah» ne relève pas à proprement parler de la langue liturgique… » (…)
« Ce que dit cette «affaire», c’est que des jeunes femmes ont complètement engrammé les lois qu’imposent des petites frappes aux femmes, ces mêmes lois que Sciences Po a vendues la semaine dernière sous le terme de «décence»: celles du patriarcat le plus rétrograde, le plus coercitif. Qui s’exerce en effet sur des consciences dépolitisées à qui l’on ne cesse de répéter que le féminisme est ringard, qu’il ne sert à rien, que ce sont des sornettes d’un autre âge. L’agresseuse n’a donc pas nécessairement été «salafisée». Elle vit dans une société qui se soucie assez peu des combats féministes. Voire, qui les accuse de racisme dès lors qu’il s’agit de «tenues islamiques». L’agresseuse porte un jogging. Pas un voile. Elle cache ses formes. Son attitude, sa voix, sa brutalité, tout en elle semble dire «je suis un loubard».Un «loubard» qui se serait converti à l’antiféminisme. »
« En revanche, quand cessera-t-on de fermer les yeux sur ces phénomènes: le voilement de fillettes dès l’âge de 4 ou 5 ans, la déscolarisation d’enfants musulmans, l’enseignement délivré dans des écoles islamiques, les discours de prédicateurs et d’imams, tel celui de Brest que j’avais la première dénoncé en septembre 2015, qui justifie les agressions sur des femmes mal voilées, propos jugés non condamnables en haut lieu, les revendications de non-mixité, les manoeuvres véritablement séparatistes mises en place par l’islam politique? »

NB : L’agresseuse de Gennevilliers est flanquée de Maître Hosni Maati, avocat des Indivisibles, l’association qui remet les « Yabon Awards », proche du CCIF, adepte du port du voile intégral.

Isabelle Kersimon

Laisser un commentaire

 

Méfi au Coucou Gris - Carlotti |
Valreymont |
Gutsyflower |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Ibtissame AZZAOUI
| Adelaidecitynews15
| UMP Aix en Provence