Victoryne Moqkeuz Eructeuse

Inspiration expulsion

  • Accueil
  • > tout est politique
  • > Communiqué de presse de LAURENCE MARCHAND-TAILLADE présidente de l’Observatoire de la laïcité du Val d’Oise

25 mars 2016

Communiqué de presse de LAURENCE MARCHAND-TAILLADE présidente de l’Observatoire de la laïcité du Val d’Oise

Classé dans : tout est politique — eructeuse @ 6 h 51 min

 Laurence Marchand-Taillade, Présidente de l’Observatoire de la laïcité du Val d’Oise, dénonce les responsabilités des politiques dans la situation d’Argenteuil

La ville d’Argenteuil portera longtemps les stigmates de cette nuit du 24 mars 2016.

Cette ville, trop longtemps laissée aux mains d’élus dont les calculs froids ont mené à des stratégies électorales clientélistes, favorisant le communautarisme confessionnel et l’installation des pires fondamentalismes, subit aujourd’hui les conséquences des méthodes de gestion d’irresponsables qui, tous, depuis 30 ans, ont joué les pyromanes.
Déjà en 1992, des éducateurs spécialisés dénonçaient la montée du communautarisme auprès du Conseil général, qui était resté sans réaction face à la préemption d’un prédicateur de la pire espèce, aujourd’hui en résidence surveillée à Aix-en-Provence depuis son arrestation en 2004. Pire, la municipalité en place, à cette époque, s’est battue pour lui procurer des papiers en règle et favoriser son installation définitive !
L’Observatoire de la laïcité du Val d’Oise n’a eu de cesse, depuis sa création en 2010, de dénoncer les dérives graves et honteuses de la gestion de son ancien maire, Philippe Doucet, aujourd’hui député et responsable de la laïcité pour le groupe PS à l’Assemblée nationale. Le conseil du culte, installé par cet édile et son équipe, que nous avions poursuivis au tribunal administratif dont la décision les a contraints à renoncer à leur projet sans pour autant, dans les faits, recadrer leurs actes selon nos lois, n’est qu’une goutte d’eau parmi les aberrations relevées.
L’Observatoire de la laïcité du Val d’Oise demande que ces personnes, qui ont causé les dégâts que nous connaissons aujourd’hui, prennent la mesure de leurs actes et assument toutes leurs responsabilités en rendant les mandats dont ils sont indignes.
Notre association a proposé au Conseil départemental du Val d’Oise son aide, en octobre 2015, afin de faire un véritable travail de prévention sur le terrain, à Argenteuil et Bezons. Nous renouvelons cette proposition.
Il est urgent que des mesures politiques soient prises en direction de la prévention de la radicalisation dans notre département. Ne rien faire, c’est encourager encore un peu plus les islamistes qui nous menacent davantage tous les jours et s’organisent impunément pour nous frapper. Ne rien faire, c’est accepter de mettre nos enfants en danger.
On ne peut pas accepter que la ville d’Argenteuil soit décrite de manière dégradante dans les médias sans souligner que les Argenteuillais sont victimes d’élus peu scrupuleux qui ont abîmé le potentiel d’une ville qui avait tout pour réussir et souillé son image.

Laisser un commentaire

 

Méfi au Coucou Gris - Carlotti |
Valreymont |
Gutsyflower |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Ibtissame AZZAOUI
| Adelaidecitynews15
| UMP Aix en Provence