Victoryne Moqkeuz Eructeuse

Inspiration expulsion

19 mars 2016

IMPOSTURE

Classé dans : tout est politique — eructeuse @ 9 h 27 min

Article de Femmes Libres et Sans Voile sur FACEBOOK

Tariq Ramadan est un imposteur….

Petit-fils du fondateur des Frères musulmans (Hassan el-Banna), Tariq Ramadan est régulièrement au centre de polémiques à cause de ses liens supposés avec la mouvance de l’islamisme politique.
Tariq Ramadan a essayé de soutenir une thèse. Le moins que l’on puisse dire est que son ancien tuteur de thèse ne lui porte pas une estime extraordinaire :
http://lesobservateurs.ch/…/la-face-cachee-de-tariq-ramadan/
Extrait : « Charles Genequand, spécialiste du monde arabe à l’université de Genève, n’a jamais été convaincu par le sérieux de Tariq Ramadan. Il lui a refusé sa thèse portant sur le réformisme islamique et Hassan Al-Banna. Les raisons ? Tariq Ramadan tentait de faire passer son grand-père pour un Gandhi musulman. « Non seulement, il refusait d’apporter des corrections à sa thèse, mais il harcelait les membres du jury pour l’obtenir au plus vite », se souvient Charles Genequand »
Témoignage confirmé par Ali Merad, professeur émérite à l’Université de la Sorbonne Nouvelle Paris III et auteur de trois Que sais-je ? sur l’islam. Tariq Ramadan est allé jusqu’à le menacer d’une plainte « universitaire » s’il n’obtenait pas son doctorat. « J’ai été directeur de thèse pendant près de quarante ans en France, en Belgique, en Suisse. Je n’ai jamais vu un étudiant se conduire de la sorte », a témoigné Ali Merad. À cette époque, Tariq Ramadan décrochait lui-même son téléphone pour insulter et menacer tous ceux qui n’appréciaient pas à sa juste mesure son talent. »
Charles Généquand a démissionné du jury de thèse de Tariq Ramadan pour ne pas avoir à cautionner cette thèse qui, en fait, n’était pas une thèse mais un écrit faisant purement et simplement l’apologie de Hassan el Banna, grand-père de Tariq Ramadan. Or une thèse ne peut pas, par définition, être apologétique, elle se doit d’être créative et critique.
Que Tariq Ramadan ait fait une thèse en « sciences islamiques » sur les réformateurs en islam, paraît beaucoup plus probable. Thèse du centre islamique de Genève, après son échec à l’université. Or, ce centre a été créé par le père de Tariq, Saïd. Et il est maintenant dirigé par son frère Hani. Une affaire de famille en quelque sorte. Cela ne peut qu’aider… Mais, finalement, quoi de mieux comme tactique que celle d’entretenir un flou sur ses diplômes et sur son C.V. ? Laisser courir le bruit qu’on a un doctorat de philosophie et ne jamais rien démentir.
Tariq Ramadan prétend malgré tout et avec insistance être universitaire. Voyons ce qu’il en est. Qu’est-ce qu’un universitaire ? Voilà ce qu’en dit le Huffington Post :
« Un universitaire est une personne qui publie des articles, en quantité variable certes, mais dans des revues scientifiques nationales et internationales reconnues par la communauté des chercheurs. Or, à notre connaissance, hormis la signature de T. Ramadan dans un numéro de la revue Pouvoirs, n°104, consacré à Islam et démocratie, aucune trace du prédicateur dans d’autres numéros de ce type de revue à la réputation académique solidement établie. » D’autres supports d’écrits philosophiques pourraient être cités. On n’y trouve rien. Où donc se cachent les travaux universitaires de Tariq Ramadan ?…
http://www.huffingtonpost.fr/…/tariq-ramadan-france_b_39409…
Ajoutons qu’un universitaire, au moins en philosophie, en France à l’heure actuelle, non content d’avoir une impressionnante liste d’écrits publiés par les revues ad hoc, et d’être reconnu par ses pairs, enseigne en université régulièrement, et est toujours agrégé. Et que même un agrégé de philosophie ne reçoit pas automatiquement une place d’enseignant en université. Il faut pour cela être normalien, ou avoir un cursus particulièrement riche, ou encore une consécration pour une carrière exemplaire. Tariq Ramadan ne rentre dans aucune de ces rubriques. Tariq Ramadan n’est évidemment en France ni agrégé, ni même certifié (titulaires du CAPES) car on trouverait cela sur Wikipedia…
Tariq Ramadan pour assurer ses prétentions d’universitaire prétend avoir enseigné à l’université de Fribourg (en Suisse), or on sait qu’il était seulement intervenant extérieur, faisant un petit exposé chaque quinzaine sur l’islam. Il prétend avoir enseigné à Genève, oui certes… mais il a seulement enseigné dans un collège pré-universitaire, le collège de Saussure, et non pas à l’université comme il le prétend. Il a postulé pour un poste à l’université aux USA mais son visa lui a été refusé (on se demande pourquoi…)
Il est certes actuellement titulaire d’une chaire d’islamologie à Oxford… chaire qui a été créée de toutes pièces et payée pour lui par l’émir du Qatar.
Enfin, voilà ce que pense Antoine Sfeir de Tariq Ramadan : « Ramadan est un imposteur, ce n’est pas un universitaire, c’est à peine un maître d’école. »

http://www.infos-bordeaux.fr/…/tariq-ramadan-au-palais-des-…

Laisser un commentaire

 

Méfi au Coucou Gris - Carlotti |
Valreymont |
Gutsyflower |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Ibtissame AZZAOUI
| Adelaidecitynews15
| UMP Aix en Provence