Victoryne Moqkeuz Eructeuse

Inspiration expulsion

1 avril 2015

Le triomphe de la mémoire courte

Classé dans : il est revenu le temps des cathédrales — eructeuse @ 6 h 59 min

et le triomphe du tsar 

il est venu

il a vaincu  

fort de 50,9 % d’abstention

la lutte fut tranquille, il a hissé à hauteur de nez le bouc émissaire sur le pilori

ho pas la marine elle ce n’est qu’un prétexte dans le paysage des porlitiques et ça a bien fonctionné ah il fut bien aidé par ses amis des chiassemédias !

le programme à charge comme les vilains privilégiés du capital :

CHÔMEURS PAUVRES JEUNES IMMIGRÉS 

Les actionnaires veulent brouter tranquille 

ben quand la gauche la gauche toute la gauche voilée dans de piètres combats  laisse le champ libre la droite fait ses petites affaires tranquilles et

le capitalisme dort tranquille !

1385858_584553088273036_969014240_n

 Avez- vous déjà perdu de vue les années du règne de la saignée sarkozyste ?

3 réponses à “Le triomphe de la mémoire courte”

  1. 010446g dit :

    Certains semblent l’avoir oublié.

    Dernière publication sur le radeau du radotage : TRANSFERT

  2. eructeuse dit :

    oui insouciance ou inconscience ?

  3. El papet dit :

    Il n‘a pas changé (Pardon à Claude Lemesle). Chanson pour Carla

    ll est toujours ce politicien dérangé

    Qui se vantait d’être sincère

    A qui on inventait des affaires

    Il est toujours ce politicien riche

    Traitant comme de la cliche

    Les opposants à ces ambitions folles

    Les pauvres cons de la France molle

    Refrain
    Et la France non plus n’a pas changé

    Toujours la fascination mêlée de peur

    Pour un président dictateur

    Toujours le même petit sourire

    A l’ex qui veut encor ‘ l’ enchérir

    Non, France, toi non plus, tu n´as pas changé

    Sauras-tu t’en protéger

    T’en garder, le fuir

    Je n’ai pas envie de le voir revenir

    Il n’a pas changé

    Il est toujours l´apprenti sorcier

    Qui baratinait des poèmes

    Qui débutaient par « je t´aime »

    Et finissaient par guerroyer

    Il n’a pas changé

    Il ne prend pas le chemin qui me plaît

    Le chemin de justice sur la Terre

    Qui dans la paix réussirait à me plaire

    Et qu´ensemble nous mobiliserait

    Au refrain

Laisser un commentaire

 

Méfi au Coucou Gris - Carlotti |
Valreymont |
Gutsyflower |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Ibtissame AZZAOUI
| Adelaidecitynews15
| UMP Aix en Provence